Si vous avez eu l’occasion de discuter avec nous, vous avez sûrement dû entendre le mot foodtech sortir de notre bouche. En effet, en plus de travailler avec les commerçants et les e-commerçants, nous collaborons avec les différents acteurs de la foodtech. Mais que cela signifie-t-il exactement ? La réponse dans notre article !

 

 

Pour les moins bilingues d’entre vous, la foodtech est composée de deux mots anglais essentiels à sa définition : food (alimentation) et tech (technologie). La foodtech est donc la combinaison de la nourriture et de la technologie. Elle regroupe les technologies numériques qui permettent d’améliorer la chaîne de valeur de l’alimentation. Même si aujourd’hui il n’existe toujours pas de définition officielle détaillée, nous avons pu, grâce à notre expérience, déduire les principaux segments de la foodtech.

 

Dans un premier temps, nous avons l’agritech encore appelée l’AgTech qui concerne toutes les innovations apportant un nouveau souffle au secteur de l’agriculture. Avec une population constamment grandissante estimant à 9 milliards le nombre d’humains sur Terre en 2050, nous devons à tout prix repenser nos techniques actuelles pour pouvoir subvenir à nos futurs besoins alimentaires. C’est ainsi que rentrent en jeux les startups de l’AgTech : leur objectif est de mettre en place une nouvelle agriculture durable et qui respecte l’environnement.

 

 

Ensuite, nous avons ce qu’on appelle la Food Science. Au programme, toutes les innovations apportées par la science, comme par exemple le 3D printing. Et oui, vous ne rêvez pas ! Grâce à des matières alimentaires en poudre ou liquide, il est possible d’imprimer nos repas.

 

 

Forcément, qui dit alimentation pense à la restauration. Nous parlons donc ici de restauration innovante. Il peut s’agir de restaurants virtuels qui sont 100% digitaux autrement dit, sans salle comme proposent les sites Internet FoodChéri et Nestor. Il peut s’agir de la restauration collaborative grâce à l’entraide et au partage entre les particuliers. L’innovation peut également se faire au niveau de l’offre des produits : que l’on parle de produits responsables avec l’exemple d’OptiMiam et ZeroGachis qui proposent d’acheter moins cher des produits près de chez nous, sur le point d’expirer. Ou de kits de repas frais ou de produits, comme proposent également Cook Angels par exemple.

 

Enfin, le dernier segment de la foodtech concerne les services liés à la restauration. Ces derniers sont nombreux mais la formule émergente est la livraison à domicile (ou Food Delivery). Que ça soit à domicile, au bureau ou à peu près n’importe où, il est possible pour tous de se faire livrer une commande de repas réalisée sur une application mobile. Il s’agit d’une nouvelle technologie puisque la livraison est réalisée grâce à l’utilisation de logiciels informatiques qui permettent de calculer les meilleurs trajets entre les lieux de production des repas et le domicile du consommateur final. Comme vous l’aurez compris, c’est ici que youOrder rentre en jeu. Nous sommes, en partie, acteurs de la foodtech par notre solution IT que nous mettons à dispositions d’autres acteurs de la foodtech.

 

Nous espérons que vous avez désormais une idée plus claire de la foodtech et nous vous retrouvons bientôt pour un nouvel article !